Comment l’économie se redressera après le coronavirus ?

C’est la question qui se trouve sur toutes les lèvres. En effet, après l’allègement des mesures de confinement, de nombreux pays se relancent leur économie. Mais comment y parviendront après que le FMI prévoit que l’économie sera contractée de 3% ?

Parmi les nombreuses mesures adoptées comme la récession.

C’est quoi la récession ?

Etant une technique adoptée par de nombreux pays, la récession est définie selon le NEBR comme « une baisse significative de l’activité économique répartie sur l’ensemble de l’économie, qui dure plus de quelques mois normalement visibles dans le PIB réel, le revenu réel, l’emploi, la production industrielle et les ventes au détail en gros ».

D’après les prévisions du FMI, les pires conséquences économiques devraient être senties au cours des 6 derniers mois. Mais si les mesures de prévention se poursuivent, de nombreuses entreprises disparaitront ce qui engendreraient la perte de plusieurs emplois. Par conséquent la récession sera deux fois plus rude avec une reprise lente.

Ce faisant on pourrait faire face à une répression ayant la forme d’un V, d’un U, d’un W ou d’un L. Ce sont des lettres dont se servent les économistes pour décrire la récession et la reprise.

Mais quel est le scénario adéquat ?

Le scénario propice est le V. C’est un scénario considéré comme le meilleur. En effet, ce type de ralentissement débute par une chute violente, mais parvient atteindre son point le plus bas et la reprise économique suit rapidement.

Dans le cas où, la pandémie est maitrisée, il possible de faire face à une récession de la forme V. Puisque les restrictions seront levées et la croissance pourrait être à son précédent niveau. Toutefois, le S&P pressent une grande baisse économique pouvant atteindre 9% et est moins optimiste pour ce qui est d’une reprise rapide.